Définition.

La dépression caractérise essentiellement un état de perte de motivation ou d'élan vital chez un individu, associé ou non à différents symptômes. Les symptômes les plus caractéristiques sont une perte d'espoir, d'envie, d'estime de soi. D'autres signes peuvent survenir, tels que l'anxiété ou l'angoisse, la fatigue, la tristesse, des pensées négatives, des idées noires, des intentions suicidaires ou d'autres modifications de l'humeur et, dans certains cas extrêmes, des hallucinations.

 

 

 

Il existe plusieurs types de dépression, et le diagnostic en est principalement établi en fonction de la nature et de l'intensité des symptômes psychiques et physiques, de leur durée et de leur cause spécifique, quand on peut la cerner.

 

La dépression clinique ou trouble dépressif majeur ou TDM est le type de dépression le plus important, en termes de prévalence et de gravité, mais les symptômes et leur intensité varient considérablement selon les personnes. Les personnes atteintes d'une dépression majeure n'ont pas forcément des tendances suicidaires et il se pourrait qu'elles n'aient jamais reçu un traitement médical. L'intérêt que ces personnes portent à de nombreuses activités et le plaisir qu'elles en tirent, leur niveau d'énergie, leurs habitudes alimentaires et les phases de leur sommeil se modifient.

 

La dysthymie fait référence à un état dépressif léger à modéré qui persiste pendant au moins 2 ans, et souvent plus longtemps. Malgré des symptômes moins graves que ceux d'une dépression majeure, la dysthymie peut néanmoins avoir des répercussions sur la qualité de vie de la personne. On ignore souvent que la dysthymie est un état pathologique qui répond tout aussi favorablement aux traitements indiqués dans le cas d'une dépression majeure. Au fil du temps, la dysthymie de certaines personnes se transforme à un moment donné en dépression majeure.

 

Le trouble bipolaire ou psychose maniaco-dépressive se caractérise par l'alternance de périodes marquées par un état d'excitation avec des épisodes dépressifs et une gamme d'autres symptômes importants qui n'apparaissent pas dans d'autres types de dépression.

 

Les autres types de dépression comprennent le trouble affectif saisonnier ou TAS, la dépression psychotique et la dépression postpartum, c'est-à-dire que :

 

  • le TAS qui est un sous-type de dépression apparaît régulièrement à la même époque chaque année (le plus souvent dans l'arrière-saison ou durant l'hiver en Amérique du Nord);

 

  • la dépression psychotique se caractérise par un profond état dépressif associé à des hallucinations (la perception de phénomènes qui n'existent pas en réalité) ou des convictions irrationnelles (des idées fausses contraires à la raison);

 

  • la dépression postpartum, qui est un sous-type de dépression, débute souvent quelques semaines après un accouchement. Elle diffère de l'état passager connu sous le nom de « syndrome du troisième jour » (ou baby blues) qui survient généralement 24 à 72 heures après un accouchement. Cet état passager est provoqué par les changements hormonaux survenant pendant la grossesse et après un accouchement et, il se dissipe généralement en moins de 1 semaine ou à peu près. La dépression postpartum dure plus longtemps que l'état dépressif associé au « syndrome du troisième jour » et perturbe le fonctionnement émotif et social de la femme.

 

Dans certains cas, la dépression est associée à d'autres affections chroniques ayant un retentissement négatif sur la qualité de vie et le bien-être.

 

 

 



23/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi